Les assurances automobiles: comment ça marche?

Les assurances automobiles ont pour but d’apporter un soutien financier face aux pertes – voiture endommagée, corps blessé… – subies par un assuré ou une tierce personne en cas d’accident automobile et de mutualiser les risques et les coûts.

A quoi correspond le prix de votre assurance?

Avant tout, il faut savoir que le principal métier de votre assurance est de gérer un risque. Votre assurance tentera d’évaluer le risque et l’indemnisation en cas d’accident et calculera sur cette base la prime de risque.

1/ La prime de risque

Exemple 1: Admettons qu’un jeune conducteur, inexpériencé et fougueux, a 1 chance sur 100 d’avoir dans l’année un gros accident qui coûtera en moyenne 50 000 euros, et une chance sur 10 d’avoir un petit accident qui coûtera 2000 euros.

Le risque de ce jeune conducteur est: 50 000€ * (1/100) + 2 000€*(1/10) = 700€. En moyenne, un jeune conducteur coûtera 700€ par  an à l’assurance.

Exemple 2: Un conducteur expérimenté a lui 1 chance sur 200 d’avoir un gros accident et une chance sur 20 d’avoir un petit accident. Ayant deux fois moins de risques d’accident, il coûtera en moyenne 350€ par an à l’assurance

Evidemment, tout ceci n’est qu’une moyenne, et certains vieux conducteurs coûteront plus chers en indemnisation que des jeunes conducteurs. Mais statistiquement parlant, si votre risque d’accident augmente, votre prime de risque augmentera également. Logique.

A savoir: la prime de risque représente l’essentiel du coût de votre assurance.

2/ Les frais de gestion

Lors d’un accident, il faut bien qu’un employé de votre assurance traite votre dossier. Les salaires mais aussi les locaux de l’assurance, le système informatique se répercutent dans le prix que vous payé à votre assurance.

3/ Autres frais

Outre la prime de risque et les frais de gestion, le prix de votre assurance intègre également des taxes, mais aussi la fraude à l’assurance, et la prime reversée au Fond Commun de garantie automobile. Tout comme les supermarchés répercutent le vol sur le prix des étiquettes, la fraude à l’assurance fait augmenter le prix des assurances de gens honnêtes.

4/ Marge

Dernière composante du prix de votre assurance: la marge. Les assurances étant à but lucratif, elles tenteront de vendre les contrats d’assurance à un prix supérieur au coût de revient pour dégager un bénéfice qui sera reversé aux actionnaires.

Quant aux mutuelles, à vocation non-lucrative, elles doivent certes dégager une marge (si elles ne le font pas, elles font des pertes, ce qui mène à la faillite), mais ces marges seront réinvesties pour les assurés. Si les marges sont trop importantes, les primes d’assurance pourront baisser l’année d’après par exemple.

 

Différents contrats d’assurance

Les assurances automobiles peuvent être de différentes natures en fonction du contrat signé.

L’assurance au tiers

– l’assurance la plus basique, dite « au tiers » a été rendue obligatoire en France dès 1958. Elle couvre uniquement les dégâts (matériel et corporels) causés par l’assuré sur des tiers. Mais vous ne serez pas indemnisé si vous cassez votre voiture lors d’un accident où vous êtes responsable. Pour bénéficier d’une couverture étendue (indemnisation en cas de vol ou d’accident responsable), il existe des assurances dites « tous risques » qui couvrent ce risque, mais sont nécessairement plus chères.

Une protection universelle

L’assurance au tiers permet, dans la théorie, de garantir une protection de 100% des gens en cas d’accident non-responsable. En effet, si un tiers vous cause un accident, puisque les assurances de responsabilité sont obligatoires, vous serez nécessairement indemnisés.

Dans la pratique, 370 000 à 740 000 voitures ne sont pas assurées en France (source). Pour permettre aux personnes victimes de ces personnes non-assurées d’être indemnisées, il existe un fonds commun de garantie automobile (FCGA) qui couvre ces dépenses. Le principe de fonctionnement est assez simple:

– Si vous êtes victime d’un chauffeur non-assuré, le FCGA vous indemnise comme n’importe quelle assurance vous indemniserait. Après le FCGA se retourne contre le conducteur et lui donne la facture qu’il devra rembourser. Dans certains cas, le conducteur non assuré devra rembourser toute sa vie le FCGA.

Les accidents peuvent coûter des millions d’euros

A savoir: Imaginez qu’en cas d’accident, vous rendez un enfant de 10 ans paralysé ce qui nécessite la présence d’une aide personnelle 24 heures/24. Si on considère que les salariés aidant l’enfant handicapé sont payés au SMIC, que le SMIC augmente de 3% par an et que l’espérance de vie est de 80 ans en France, votre accident vous coûtera 24 millions d’euros sans même compter les dommages et intérêts. Un peu moins en pratique, l’argent étant placé en banque et capitalisé, mais vous saisissez l’idée. Un accident peut coûter des fortunes.

Vous serez ruiné… D’où l’intérêt d’être bien assuré

Pour revenir au FCGA, la FCGA demandera aux conducteurs non-assurés de payer pour leur accident. Les sommes qu’ils ne peuvent pas rembourser est payée par les assurances classiques. Dans votre prime d’assurance, une partie de la prime est reversée à la FCGA pour couvrir ce risque.


 

Autres questions sur les assurances

Franchise

La franchise est une somme déduite de l’indemnisation de l’assurance. Par exemple, vous avez un dégât personnel qui coûte 1000€ et une assurance tous risques avec une franchise de 200€. Vous serez indemnisé 1000€ – 200€ = 800€

A quoi sert la franchise?

La franchise d’assurance a plusieurs rôles:

– Limiter le nombre de petits accidents bénins qui coûteraient plus chers en frais de gestion qu’en indemnisation des assuré (part-choc eraflé…)

– Responsabiliser les assurés. Si vous étiez indemnisé à 100% contre le vol, à la limite, vous pourriez quitter votre voiture ouverte avec la clé dans le contact et un panneau « volez moi », puisque vous seriez indemnisé dans tous les cas. Pour éviter cela et faire en sorte que les gens soient prudents avec leur voiture, la franchise a été mise en place.

Bonus/Malus

Rappelez-vous, l’essentiel du prix que vous payez en assurance automobile est la prime de risque (indemnisation lié à votre risque d’accident). Si vous n’avez pas d’accident durant un certain temps, vous bénéficiez d’un bonus. Si la prime de base est de 800€ et que vous bénéficiez d’un bonus de 80%, vous ne paierez que 800€*80% = 640€ d’assurance par an.

A l’inverse, en cas d’accident, votre pourcentage augmentera (malus). Par exemple, si vous avez un malus de 120%, vous paierez 800e*120% = 960€ d’assurance par an

Le système de bonus/malus permet une certaine justice (les mauvais conducteurs paient plus que les bons conducteurs), de favoriser la bonne conduite (pour avoir le bonus) et de limiter les frais de gestion des petits accidents. En effet, si vous abimez un pare-choc, il est parfois plus intéressant d’indemniser la victime de main à la main que par l’assurance, qui certes remboursera l’accident, mais vous fera payer la franchise et un malus qui peuvent vous coûter plus cher que l’accident en lui-même.

Que faire si aucune assurance ne veut vous assurer?

Si vous vous voyez refuser par plusieurs compagnies d’assurances, étant donné que vous êtes dans l’obligation de s’assurer, sachez que vous pouvez faire appel au bureau central de tarification qui se chargera de vous trouver une assurance.

Payer moins en assurance

Le prix des assurances dépend de plusieurs facteurs, mais principalement de la prime de risque et de la marge de l’assurance. En fonction de la politique commerciale de l’assurance (viser les jeunes ou pas), et de l’évaluation du risque, mais aussi du niveau de protection fournie (certaines assurances sont mieux que d’autres) la prime d’assurance sera plus élevé chez certaines assurances que d’autres.

Les courtiers en assurance

Pour payer moins en assurance, de nombreux assurés passent par des courtiers pour trouver un offre plus intéressante. Le courtier se chargera de trouver la meilleur offre pour l’assuré et de négocier pour l’assuré (bénéficiant notamment de prix de gros s’il a beaucoup de clients)

Les comparateurs de prix

Vous connaissiez le principe des comparateurs de prix pour trouver des voyages pas cher. Le concept est décliné pour l’assurance automobile. Par exemple, avec le comparateur d’assurance auto Les Furets, vous permet de trouver une assurance moins chère

Le concept est simple:

Le site vous demande différentes informations vous concernant, telles que votre sexe, votre âge, des informations sur votre véhicule: marque, modèle, ancienneté, type de parking (box fermé, dehors…), utilisation de votre véhicule et votre historique de conduite: accidents personnels, date d’obtention du permis de conduire… En demandant à un ami de faire une simulation, cela lui a donné des prix compris entre 363 et 756 euros.

Comme vous le voyez, la différence de prix est grande entre les différentes assurances proposées. Cela va du simple au double. Après, il faut voir ce que cela donne concrètement car toutes les polices d’assurances ne se valent pas, et prendre l’assurance la moins chère au seul motif que c’est l’assurance la moins chère n’est pas forcément l’idéal.

Conclusion

Principe de fonctionnement des assurances, indemnisation, bonus/malus, courtiers et comparateurs d’assurance, je pense avoir fait le tour sur la question. Si vous avez la moindre question, j’attends vos remarques.

 

 

Une réponse à Les assurances automobiles: comment ça marche?

  1. Charline dit :

    Bonjour,
    Je me permet de vous contacter car j’aimerais vous proposer un partenariat sous forme d’échanges de liens avec nos sites liés au Forex. N’hésitez pas à me contacter par mail afin de voir ce qu’il est possible de faire ensemble, si cela vous intéresse.
    Bonne continuation et à bientôt !

    Charline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *